Le fils de l'ombre et de l'oiseau

Auteur : Alex Cousseau
Titre VO : -
Genre : Jeunesse 
Thématique : Voyage, rêves, famille, recherche de soi
Edition : du Rouergue
Parution : le 6 janvier 2016
Pages : 416 p
Prix : 15,90€
Note : 10/10

Résumé 
Alors qu’ils s’apprêtent à tuer le célèbre bandit Butch Cassidy, deux frères racontent, au cours d’une nuit, l’histoire de leurs ancêtres. Leur récit nous entraîne dans toute l’Amérique latine au cours du XIXe siècle, à la rencontre d’aventuriers, d’inventeurs et de révolutionnaires, dans un mélange d’histoires vraies, de légendes et de rêves. Dans le fil de son précédent roman, Les trois vies d’Antoine Anarcharsis, Alex Cousseau nous donne à nouveau un grand roman d’aventures plein de magie et de poésie.
Mon avis :
Comment j’en suis venue à découvrir ce roman ? C’est simple la couverture m’a attiré dans les allées de ma médiathèque et surtout j’avais envie de voir comment sont  les livres de cette maison d’éditions l’édition Rouergue

Ce n’est pas le genre de roman que je lis habituellement, mais sans suspense je vous dis que j’ai beaucoup aimé. Il fait partie des livres que l’on prend  le temps de lire, pas qu’on l’on dévore en une journée (quoique pour les lecteurs rapides, peut-être).

« Une nuit suffira pour raconter notre histoire. Une seule nuit pour dire tout le bruit, le sang, la sueur, l'amour et les larmes qui ont rempli notre vie. Une nuit pour parler de notre grand-mère envolée, pour évoquer l'homme qui faisait le tour du monde à la recherche de son ombre, sans oublier notre père, le fils de l'ombre et de l'oiseau, et notre mère, la fille aux huit doigts. »

Au début, on se retrouve avec deux frères qui veulent tuer un bandit mais cela est surtout un prétexte pour raconter l’histoire de leurs ancêtres. On part de leur arrière grand- mère, puis on passe à leur grand-mère, pour ensuite finir par leur père. On découvre d’autres personnages au cours du récit de voyage de chaque personnage ; ils sont tellement bien décrits que l’on s’attache très facilement à eux.

Ce roman nous amène en voyage à la découverte de personnages de caractère avec des idées de liberté. On découvre pleins de choses, même si il n’y a pas beaucoup d’action.  On aime suivre les personnages, voir ce qu’ils deviennent.

« C'est simplement son instinct qui parle, il devine juste que sa vie ressemble à ça: la recherche d'une réponse dont on ignore la question, comme la quête d'un trésor hypothétique sur un territoire aussi vaste qu'on pourrait le croire infini. »

Donc on suit  une famille sur 4 générations, le roman se découpe par période de temps selon l’action et l’âge des personnages. Ce que j’ai trouvé d’appréciable, c’est qu’on a une carte des lieux qui évolue en fonction de la découverte du monde des personnages pour nous situer plus facilement


Le fils de l’ombre et de l’oiseau est écrit d’un point de vue omniscient, le narrateur connaît tout de l’histoire, des personnages et de leurs sentiments, mais aussi avec des passages raconter directement par les deux frères. Un des éléments que j’ai préférés est le style d’écriture de l’auteur, car c’est poétique et très fluide, Sa manière de décrire les lieux et les actions apporte quelque chose d’important à l’histoire car si c’était fait d’une autre manière on pourrait très facilement s’ennuyer dans l’intrigue du roman. Comme le résumé le dit, c’est un mélange d’histoires vraies, de légendes et de rêves, et c’est exactement ça. C’est tout un parcours, une aventure dans l’Amérique du sud.   
L’auteur a fait beaucoup de recherche pour écrire ce roman, et on y trouve des personnages qui ont réellement existés et aussi des personnages inventés.

« J’ai lu quelque part que la vie est comme un long couloir avec plusieurs portes. Il y a des passages obligés, la naissance et la mort. Et entre les deux, des portes sont ouvertes, d’autres restent fermées, la plupart sont secrètes » Page 103

C’est un roman qui m’a sortir de ma zone de confort en terme de lecture, mais je l’ai adoré. Il me pousse même à découvrir d’autres livres de l’auteur Alex Cousseau, ou encore des livres de cette maison d’édition qui me tente beaucoup. 

Suite à ma lecture j’ai aussi découvert des albums de ce même auteur et ils sont très mignon, il s’agit de la série Charles, apprenti dragon, qu’il a écrit en collaboration avec Philippe-Henri Turin

Commentaires

Articles les plus consultés