Une Vie entre deux océans


Les informations:
Titre en Vo:The Light Between Oceans 
Genre : Contemporain
Editeurs: Stoc
Site de l'auteur: ICI
Nombre de page: 449 pages
Note: 7/10

Résumé

Libéré de l'horreur des tranchées où il a combattu, Tom Sherbourne, de retour en Australie, devient gardien de phare sur l'île de Janus, une île sur les Lights, sauvage et reculée. À l'abri du tumulte du monde, il coule des jours heureux avec sa femme Isabel ; un bonheur peu à peu contrarié par l'impossibilité d'avoir un enfant. Jusqu'à ce jour d'avril où un dinghy vient s'abîmer sur le rivage, abritant à son bord le cadavre d'un homme et un bébé sain et sauf. Isabel demande à Tom d'ignorer le règlement, de ne pas signaler «l'incident» et de garder avec eux l'enfant. Une décision aux conséquences dévastatrices... Un premier roman plébiscité dans le monde entier qui interroge les liens du coeur et du sang.

Mon avis :



Tout d’abord, ce roman ne me tentait pas trop quand je le voyait sur les blogs. Puis j’ai appris qu’une adaptation allait être faite , et après avoir vu la bande annonce je me suis dit pourquoi pas, je l’ai donc emprunté à la médiathèque.

Ce livre est fait en 3 parties. Dans la premier partie, on nous présente les personnages principaux, TOM et Isabel, ainsi que leur histoire et leur rencontre. Ce moment est assez lent , pour bien poser les base de l’histoire, et est fait de petites scènes par ici et par là.

« Tout comme le mercure qui contribuait à la rotation de la lumière, Isabel était... un mystère. Capable de soigner comme d'empoisonner; capable de porter tout le poids de la lumière mais aussi de la diffracter en un millier de particules impossibles à attraper, s'égayant dans toutes les directions. »

Les deux autres parties, on entre un peu plus dans l’histoire, et c’est là que les rebondissements commencent, puis vire ensuite au cauchemar.

C’est une histoire assez cruel et triste mais qui apporte un beau message d’amour. On peux se placer du point de vue de tout les personnages, et de partager leurs pensées puisque il y a du bon et mauvais dans chacun. Et j’ai apprécié cette caractéristique du livre qui nous fait réfléchir en nous proposant des arguments dans les deux camps.

« C'est tellement moins fatigant. Il suffit de pardonner une fois.Tandis que la rancune, il faut l'entretenir à longueur de journée , et recommencer tous les jours. »

Ce roman n’a pas été un coup de cœur mais j’ai beaucoup apprécié ma lecture dans son ensemble, c’est un livre que j’ai pris le temps de lire au rythme de mes envies et non de le dévorer car ce n’est pas addictif mais on a envie de comprendre et de surtout savoir la fin.

Le style de l’écriture est agréable sans pour autant être trop simple, c’est fluide. Les décors et les moments sont très bien décrit ce qui nous donne l’impression d’y être, surtout le l’île de Janus avec son phare.

« Une fois qu'un enfant était entré dans votre cœur, il n'y avait plus de bien ou de mal qui tînt. Elle avait vu des femmes donner naissance à des enfants engendrés par des maris qu'elle détestaient, ou, pire encore, des hommes qui les avaient violées. Et les femmes avaient aimé ces enfants d'un amour farouche, tout en haïssant les géniteurs. Il n'y avait pas moyen de se défendre de l'amour qu'on portait à un enfant, Violet ne le savait que trop bien. »

Je ne sais pas quoi dire de plus, a part qu’il s’agit d’une lecture très agréable , que je vous conseille d’ailleurs. Une histoire poignante !





Commentaires

  1. Tu me donnes envie de découvrir ce roman :D

    RépondreSupprimer
  2. J'ai très envie de le lire après avoir vu la bande annonce qui m'a donnée des frissons !

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Articles les plus consultés