Les citations du mois #3 Mars 2016

"Non, non et non ! a crié Kat en tapant du pied.

Enfin, il a tourné la tête uniquement vers elle, me libérant de l’emprise quasi surnaturelle de son regard.

-On a cinq ans ou quoi ?

-Six, a répondu Kat du tac au tac."


Une paire d’yeux violets me fixait intensément, et ils brûlaient d’une colère à peine dissimulée. Des mains puissantes se sont posées sur ma taille et m’ont attirée, attirée tout près, jusqu’à ce qu’un souffle à peine nous sépare.

J'aurais voulu crier "Arrêt sur image" à ce moment précis, pour changer le paysage, les joueurs.Mais la vie n'est pas un jeu, n'est-ce pas?

Il était blanc et rebondi, un parfait nuage d'été- avec la forme d'un lapin en train de sauter.


Moi, Alice, j’ai cessé de me croire au pays des merveilles le jour où je les ai vus. Eux, les monstres. Ils existent. Ils ont pris ma petite sœur. Ils ont dévoré mes parents. Bientôt, ils seront partout et ils dévoreront vos familles, vos copains, notre monde... Vous voulez ça ? Non, moi non plus. Alors, je vais rejoindre Cole et sa bande, et avec eux, je vais me battre jusqu’à la mort s’il le faut. Contre les monstres ... les Zombies.




Commençons par une vérité, alors : tout ce qui nous entoure est soumis au changement. Aujourd'hui il fait froid. Demain, la chaleur sera là. Les fleurs s'épanouissent puis se fanent. Ceux que nous aimons, nous pouvons finir par les haïr. Et la vie... eh bien, la vie peut être parfaite un instant et devenir un vrai désastre l'instant suivant.

Tout change. Le monde. Les saisons. Le temps. Les gens. Rien ni personne ne reste identique.

La peur des araignées s’appelle l’arachnophobie, la peur des espaces clos la claustrophobie, et la peur d’Ali Bell s’appelle la logique.

Je sais ce que tu as ressenti, moi aussi. Je sais surtout que ce n'était pas assez fort pour que tu te battes pour me garder.

Je ne souriais pas. Mais mon reflet, si.




On sourit tous les deux. Son expression détendue m'attendrit tellement que je ne sais plus comment réagir. Je suis heureuse, parce qu'on est si bien ensemble. Je suis malheureuse, parce qu'on est si bien ensemble. Je suis furieuse, parce qu'on est si bien ensemble et que j'aimerais que ça nous arrive beaucoup plus souvent.

L'amour, ce n'est pas toujours très joli. Parfois, on passe son temps à espérer que quelque chose arrive. En mieux, de préférence. Et voilà que, tout d'un coup, on se retrouve à la case départ, sauf qu'on a perdu son cœur au passage.
Si j'étais capable d'aimer quelqu'un, murmure-t-il... ce serait toi.

-Tu connais l'expression «Quand la vie te donne des citrons...»?
-«...fais-en de la limonade.»

-En réalité, ça ne marche pas comme ça. Quand la vie te donne des citrons, cherche dans les yeux de qui tu iras les presser.





Ophélie se sentie honteuse d’être entrée dans cette chapelle sans une seule pensée pour la femme qui reposait au fond du cercueil. Oublier les morts, c’était comme les tuer une seconde fois.

"Sauf ton respect, fille, tu n'es pas la feuille la plus avantageuse de notre arbre généalogique. Je veux dire, c'est juste un musée que tu tiens, pas une orfèvrerie "

Résignée ? Pour être résignée, il faut accepter une situation, et pour accepter une situation, il faut comprendre le pourquoi du comment. Ophélie, elle, ne comprenait rien à rien.

- Tu ne payes pas de mine comme ça, fille. Tu te caches derrière tes cheveux, derrière tes lunettes, derrière tes murmures. De toute la portée de ta mère, tu es celle qui n'a jamais versé une larme, jamais braillé, et pourtant je peux te jurer que tu es bien celle qui a collectionné le plus de bêtises.

- Vous exagérer, mon oncle.

- Depuis ta naissance, tu n'as jamais cessé de te faire mal, de te tromper, de te casser la figure, de te coincer les doigts, de te perdre...




En apercevant mon reflet dans le miroir en face de moi , j'ai l'impression de ressembler à la Joconde . Je crois que je viens de percer à jour le secret du demi-sourire de Mona Lisa . Un type vient de lui dire :"Je suis pas prêt".

Une seule fois j'ai fait l'amour à plusieurs , mais seulement parce que je fréquentais un homme aux personnalités multiples !

On calcule l'intérêt sexuel d'une femme au nombre de tenues prévues pour le premier rendez-vous ,multiplié par le nombre d'amies auxquelles elle en a parlé , divisé par la date de son dernier passage chez l'esthéticienne . Personnellement , l'ensemble de ma garde-robe est éventrée sur mon lit , j'ai retourné mon appart , tout mon répertoire est au courant , j'ai laissé tout mon livret A chez l'esthéticienne ...


Commentaires

  1. J'dore relever les citations dans les livres , surtout celle qui sont marrantes

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Articles les plus consultés