La passe-Miroir Livre 1 : Les fiancés de l'hiver




Les informations:
Titre en Vo: /
Genre : Jeunesse
Editeurs: Gallimard jeunesse
Site de l'auteur: http://www.passe-miroir.com/
Nombre de page: 519 pages
Note: 9/10





Résumé

Sous son écharpe élimée et ses lunettes de myope, Ophélie cache des dons singuliers : elle peut lire le passé des objets et traverser les miroirs. Elle vit paisiblement sur l'Arche d'Anima quand on la fiance à Thorn, du puissant clan des Dragons. La jeune fille doit quitter sa famille et le suivre à la Citacielle, capitale flottante du Pôle. À quelle fin a-t-elle été choisie ? Pourquoi doit-elle dissimuler sa véritable identité ? Sans le savoir, Ophélie devient le jouet d'un complot mortel.


Mon avis :

Tout d’abord, il faut le reconnaître la couverture est magnifique, Christelle Dabos a gagné le concours Gallimard jeunesse avec ce roman en 2012. Alors quand je l’ai croisé à la médiathèque j’ai sauté dessus pour l’emprunté.


"Ophélie se sentie honteuse d’être entrée dans cette chapelle sans une seule pensée pour la femme qui reposait au fond du cercueil. Oublier les morts, c’était comme les tuer une seconde fois."

C’est le genre de roman qu’on prend le temps de livre pour ne pas en perdre une miette, on  un début assez lent qui pose les bases du monde fantastique et de l’histoire.

D'après ce qu’on en dit, c’est soit on aime soit non ; Mais pour moi ce n’est pas un coup de cœur, mais une belle découverte, surtout au niveau de monde que l’auteur à créer.

Le style de l’auteur est bien à elle, et je l’ai beaucoup apprécié, elle a sa manière de décrire les décors et les habitudes des gens.

"Sauf ton respect, fille, tu n'es pas la feuille la plus avantageuse de notre arbre généalogique. Je veux dire, c'est juste un musée que tu tiens, pas une orfèvrerie "

L’histoire n’est pas vraiment addictive mais l’envie de poursuivre la lecture est quand même là, pour en découvrir toujours plus. Après le milieu de roman passé, on se prend plus au jeu de suivre les personnages et les aventures d’Ophélie.

Ophélie est décrite comme une personne banale, inintéressante, mais on s’attache à elle quand même. On est au même niveau, car elle découvre une nouvelle arche la citacielle tout comme nous, et l’histoire est raconté de son point de vue.

Thorn est détestable au début, mais on entrevoit d’autre choses qui nous donne envie de le connaitre un peu plus.

"- Tu ne payes pas de mine comme ça, fille. Tu te caches derrière tes cheveux, derrière tes lunettes, derrière tes murmures. De toute la portée de ta mère, tu es celle qui n'a jamais versé une larme, jamais braillé, et pourtant je peux te jurer que tu es bien celle qui a collectionné le plus de bêtises.

- Vous exagérer, mon oncle.
- Depuis ta naissance, tu n'as jamais cessé de te faire mal, de te tromper, de te casser la figure, de te coincer les doigts, de te perdre..."


Donc, c’est une belle découverte ce premier tome n’est pas fait pour les gens qui veulent avoir tous les informations très vite car il y a beaucoup de questions qui restent sans réponse.

Commentaires

  1. Un gros coup de coeur pour moi. J'aime le parti pris de l'auteur de prendre son temps, ça paye, parce que l'univers est fantastique, les personnages sont merveilleux. L'histoire est captivante. Le second tome est encore plus génial !

    RépondreSupprimer
  2. J’aimerai beaucoup découvrir ce roman :D

    RépondreSupprimer
  3. Trop bien ta chronique ! J'ai adoré ce livre ! Moi aussi j'ai fais une chronique (http://journalacoeurouvert.blogspot.fr/2016/04/la-passe-miroir-t1-les-fiances-de.html)

    RépondreSupprimer
  4. Je le reprends cette semaine : avec la fatigue, je l'avais laissé de côté mais j'espère qu'il va me plaire ! :D

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Articles les plus consultés