La lettre oubliée








Titre en VO: Das Lavendelzimme
Editeurs: Charleston
Site de l'auteur: http://www.ninageorge.de/home.htm
Nombre de page: 397 pages
Note: 08/10





Résumé :
Il a toujours un livre en tête pour soulager les maux de l’âme : dans sa « Pharmacie littéraire » installée sur une péniche, le libraire Jean Perdu vend des romans comme on vendrait des remèdes pour vivre mieux. Il sait soigner tout le monde – à l’exception de lui-même.
Cela fait vingt-et-un an, déjà, que Manon, la belle Provençale, s’est éclipsée pendant qu’il dormait en lui laissant pour tout adieu une lettre qu’il n’a jamais osé ouvrir. Mais voilà qu’arrive l’été, un été pas comme les autres qui verra Jean Perdu s’échapper de la rue Montagnard pour s’engager dans un voyage au pays des souvenirs, en plein cœur de la Provence, avant de revenir à la vie.
Une histoire pleine de chaleur, de réflexion et de drôlerie, racontée avec beaucoup de finesse, qui va tout droit au cœur du lecteur.

Mon avis :
C’est le deuxième livre de cette maison d’édition que je lis, le premier étant coup de foudres à Austenland. Et d’ailleurs je remercie Elise des Editions Charleston de m’avoir permis de découvrir un peu plus les livres Charleston et j’espère en découvrir d’autre.

L’histoire est basée sur quelque chose que je n’ai jamais vu ailleurs. Jean Perdu est libraire d’une pharmacie littéraire sur une péniche, et il peut guérir tout le monde sauf lui grâce aux livres. Il n’a pas eu le courage d’ouvrir la lettre laissé par son unique amour et ce depuis 21 ans. Il n’arrive donc pas à avancer dans sa vie.

Je me suis beaucoup attaché au personnage de Jean Perdu car on le suit dans son passé et ses réflexions sur sa vie. Mais aussi aux personnes qu’il rencontre quand il décide de tout quitter pour rejoindre le sud. Max un jeune écrivain en manque d’inspiration, Salvator le bon cuisinier et Samy que découvre plus vers la fin.

On le voit avancer, en même temps que son voyage sur sa péniche, les amitiés qui se font, ainsi que les relations.

Ce roman, c’est le genre de livre que l’on prend le temps de lire pour tout comprendre, pour avancer en même temps que Perdu. Pas le genre que l’on avale en 2 jours.

J’ai adore le fait de voyage en Provence, j’y étais vraiment avec eux. Et le style d’écriture, surtout dans les dialogues est assez poétique, je l’ai beaucoup aimé.

En résumé, Ce n’est pas un coup de cœur mais une très bonne lecture. Surtout pour des personnes amoureuses des livres.

Quelques citations ...

Tout le monde dispose d'une alcôve intérieure, un recoin où se cachent ses démons. Ce n'est qu'à condition de l'ouvrir et de les affronter que l'homme devient libre.

Avis de partenaires :  sariahlit


Commentaires

  1. Ma chronique : http://sariahlit.blogspot.fr/2014/09/la-lettre-oubliee.html

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Articles les plus consultés