Divergente tome 2 : Insurgés






Avis du tome 1 : LIEN


Titre en VO: insurgent
Editeurs: Nathan
Site de l'auteur: http://veronicarothbooks.blogspot.fr/
Nombre de page: 464 pages
Note: 09/10






Résumé :
Le monde de Tris a volé en éclats. La guerre a dressé entre elles les factions qui régissent la société, elle a tué ses parents et fait de ses amis des tueurs.
Tris est rongée par le chagrin et la culpabilité.
Mais elle est Divergente. Plus que tout autre, elle doit choisir son camp et se battre pour sauver ce qui peut encore l'être...

Mon avis :

Je n’ai pas longtemps attendu, pour poursuivre cette saga, me suis lancer dans ce tome 2 avec joie.
Tout d’abord, l’intrigue reprend directement avec la fin du tome 1. Là où on posa les bases, ici on voyage, on cherche des solutions plus ou moins bonnes, et beaucoup d’actions.

Vu que on voyage, on en découvre plus sur chaque faction : les audacieux, les sincères, les fraternels, et aussi les érudit, et aussi un peu moins sur les altruistes. Mais aussi sur les sans factions. On en apprend sur leurs façons de faire, leur mode de pensée etc.…

On rencontre beaucoup de nouveaux personnages, et certains d’eux sont vraiment importants dans l’intrigue. Parmi les personnages que l’on connaît déjà et les nouveaux, il y en a qui m’ont beaucoup déçu et d’autre qui sont égale à elles même. A certains moment dans l’histoire, Tris m’a un peu agacé dans ces décisions, ainsi que d’autre personnages. Puis cela s’est arrangé vers la fin.

Au final, on est jamais sûr de rien concernant les personnages, on ne sait pas trop quoi penser.
Il y a beaucoup d’actions mais aussi des moments de creux ou il y en a moins. Le style d’écriture est toujours le même, aussi fluide, et on le reconnaît assez facilement.

Tris a évolué par rapport au premier, suite aux actions qu’elle a été forcé de faire du coup elle se pose des questions, et elle culpabilise, réfléchie beaucoup sur elle-même.

La romance entre Tris et Quatre est toujours aussi peu présente, mais elle est là, et elle est compliquée. Il y a juste ce qu’il faut de ce côté-là.

Et celle fin, qui donne envie de se jeter sur la suite ce que je compte faire dans peu de temps.


Quelques citations ...
Il m'effleure la joue, et sans se soucier qu'on soit au milieu d'une pièce pleine de monde, peuplée de rires et de conversations, il m'embrasse lentement.
- Hé là, Tobias, l'apostrophe mon voisin de gauche. Tu n'as pas grandi chez les Pète-Sec ? Je croyais que le geste le plus osé, chez vous, c'étais... de vous tenir la main, ce genre-là.
- Dans ce cas, tu peux m'expliquer l'existence des enfants Altruistes ? lui demande Tobias en levant les sourcils.
- Ils sont créés par la pure force de la volonté, lance la femme assise sur l'accoudoir du fauteuil. Tu ne savais pas ça, Tobias ?
- Toutes mes excuses, je l'ignorais, réplique Tobias avec un grand sourire.
Ils rient tous. On rit tous.

Commentaires

Articles les plus consultés