Interview de Inès LB




Une petite présentation de l'auteure


Je m’appelle Inès L.B (les initiales de mon nom de famille), je viens d’avoir 31 ans et je suis mariée et maman de deux enfants.
Je n’ai jamais pensé devenir auteure de roman jusqu’à ce que je lise Twilight. La saga m’a donné envie de découvrir d’autres univers, d’autres histoires, et c’est à ce moment-là que je me suis dit : « Pourquoi ne pas créer ma propre aventure ? »

Et je me suis mise au travail.



Pourquoi avoir choisi les anges ?

Parce que lorsque j’ai commencé à écrire le tome 1, Twilight avait inspiré beaucoup d’écrivains et il n’y avait sur le marché que des livres avec des vampires. Alors j’ai voulu me démarquer de la tendance en m’inspirant d’un autre être fantastique, mais j’ai mis longtemps à écrire le livre, du coup à l’heure actuelle on trouve toute sorte d’êtres fantastiques dans les romans, et bien sûr il y a aussi des anges.





Avez-vous d'autre projet, à part cette saga ?


Et bien, maintenant que j’ai commencé à écrire, je ne me vois pas m’arrêter. C’est tout simplement incroyable de se rendre compte à quel point l’imagination peut être débordante. Après la saga, j’aimerais vraiment continuer à écrire, et j’ai beaucoup de sujets en tête, tous plus différents les uns que les autres.





Le tome 2 avance t'il bien ?

Il avance, il avance, lentement mais sûrement, mais j’avoue qu’il est très difficile de trouver du temps pour tout : le travail, la famille, et en plus ma passion… C’est parfois compliqué de se libérer quelques heures pour pouvoir mettre sur du papier tout ce que j’ai en tête !


A quel personnage de votre histoire êtes-vous le plus attaché?

À Eileen, tout d’abord, puisqu’elle est le personnage principal, et à Ange, bien sûr. Ce sont mes deux héros, mes personnages préférés, ceux à qui je pense jour et nuit et qui ne me quittent jamais.




Qu'est-ce qui vous a inspiré ?


En ce qui concerne l’histoire elle-même, c’est l’amour qui m’a inspiré ! Je pense que l’amour est au cœur de toutes les préoccupations de l’être humain. Et en ce qui concerne les lieux, c’est la Bretagne, ma région d’origine. Ses forêts, ses légendes… J’aime la Bretagne, je la sens couler dans mes veines, et je voulais aussi lui rendre hommage. Je ne pouvais pas imaginer cette histoire ailleurs que dans cette région.





Avez-vous fait beaucoup de recherche?

Oui et non. Le plus dur, quand on écrit, c’est d’éviter les contresens, donc ce que je faisais au fur et à mesure que j’écrivais, c’était de faire des croquis. Par exemple, j’ai fait un croquis du lycée, de l’internat, de la chambre des filles, et bien sûr aussi un planning de leurs cours, pour être sûre de ne pas me tromper dans les descriptions ! À part ça, je connais la Bretagne, donc je n’ai pas eu à faire trop de recherches à ce niveau-là.


Je remercie Inès d'avoir répondu à mes questions, c'est vraiment très sympa.

Commentaires

Articles les plus consultés