La malédiction Grimm



Titre en VO:   The Grimm Legacy
Editeurs: Bayard jeunesse
Site de l'auteur: http://www.pollyshulman.com/
Nombre de page: 509 pages
Note: 09/10


Résumé:
Elizabeth Drew, 15 ans, s’ennuie au lycée, peine à s’y intégrer, et ne s’entend pas avec la nouvelle femme de son père. Sur les conseils de son prof préféré, elle se présente à un entretien d’embauche pour un emploi de bibliothécaire. Or, il ne s’agit pas d’une bibliothèque ordinaire : aucun livre à l’horizon, seulement des objets, certains inspirés des romans de G. H. Wells, d’autres issus des contes des frères Grimm – comme les bottes de sept lieues ou le miroir magique de la belle-mère de Blanche-Neige… 
Bientôt, Elizabeth apprend la vérité : les objets entreposés dans la galerie Grimm sont magiques ! Mais ce n’est pas tout : les gens peuvent les louer, à leurs risques et périls. Car la magie est parfois dangereuse, et le genre de caution que doit laisser l’emprunteur est assez insolite : son sens de l’humour ou son premier-né, ou encore ses souvenirs d’enfance...

Mon avis:
Déjà, quand je l’ai vu dans les rayons de mon magasin, j'ai craqué rien que pour le titre, Les contes des Grimm m’ont toujours tentée et la couverture est assez spéciale en son genre mais je la trouve très bien et on retrouve des objets dont le livre fait référence. A chaque chapitre on a une image qui représente un objet que l’on voit ensuite dans le chapitre.

Ça faisait longtemps que je n’avais pas lu un Young adult mais ça m’as bien plus de le faire, même si il y a les petits défauts qui vont avec.
J’ai beaucoup aimé les personnages, mais ils sont sensé être au lycée et ce n’est pas la sensation que j’ai ressenti en lissant même si quelques problèmes existentielles des ados y étaient.

On découvre beaucoup des conte de Grimm et ça j’ai adoré, à la fin du livre il y a même une présentation de tous les contes dont il est question aux cours du roman. C’est fantastique jusqu’au bout, on début on a la mise en situation, ou on découvre la bibliothèque et puis ça dérape de plus en plus avec les problèmes. On doute de tout le monde et puis on comprend peu à peu. J’ai adoré comprendre pourquoi les objets était magique et ce qui faisait qu’il l’’était (leur rôle).

On a le droit à de l’amitié, un brin de romance je ne dirai pas qui ça concerne, de la magie, des objets qui parlent, comme le miroir de la belle-mère de Blanche-Neige. On a aussi un méchant, plein de gentils, et tout se finit bien, je me demande même si il n’y aurait pas un autre tome mais bon on verra bien. J’ai aussi vu un peu du conte de cendrillon dans la situation familial de notre héroïne.

Et les remerciements  de l’auteure était assez original, et citant avec des catégories de personnage que l’on retrouve souvent dans les contes et puis ensuite énuméré les noms des gens concernés.
Bref j’ai adoré et je ne suis pas déçue de l’avoir acheté !

Quelques citations ...

Les contes de fées regorgeaient d'objets qui accomplissaient les vœux. En général, ils avaient le pouvoir d'en exaucer trois : il fallait donc bien y réfléchir.

Les amateurs de montagnes russes et de toboggans aquatiques adorerait voyager en tube pneumatique. On est propulsé dans une obscurité plus noire que noire, secoué comme un prunier, et l'on tournoie jusqu'à ne plus avoir aucune notion de ce que sont l'horizontalité et la verticalité - surtout si l'on a perdu son sens de l'orientation. Mais le pire survient lorsque la pression de l'air diminue soudainement, et que l'on tombe dans un panier métallique avec une violence à se fracasser tous les os

Commentaires

Articles les plus consultés