Demain j’arrête !



Les informations:
Titre en Vo: Demain j’arrête !
Editeurs: Fleuve noir, France loisir, pocket
Site de l'auteur: 
http://www.gilles-legardinier.com/
Nombre de page: 375 pages
Note:  09/10



Résumé: Comme tout le monde, Julie a fait beaucoup de trucs stupides.
Elle pourrait raconter la fois où elle a enfilé un pull en dévalant des escaliers, celle où elle a tenté de réparer une prise électrique en tenant les fils entre ses dents, ou encore son obsession pour le nouveau voisin qu'elle n'a pourtant jamais vu, obsession qui lui a valu de se coincer la main dans sa boîte aux lettres en espionnant un mystérieux courrier… Mais tout cela n'est rien, absolument rien, à côté des choses insensées qu'elle va tenter pour approcher cet homme dont elle veut désormais percer le secret.
Poussée par une inventivité débridée, à la fois intriguée et attirée par cet inconnu à côté duquel elle vit mais dont elle ignore tout, Julie va prendre des risques toujours plus délirants, jusqu'à pouvoir enfin trouver la réponse à cette question qui révèle tellement : pour qui avons- nous fait le truc le plus idiot de notre vie ?

Mon avis: J' adoré ce roman, vous voyez la couverture assez loufoque , bah vous la comprendrez de plus en plus tout au long de la lecture , même jusqu'à la fin.
il est marrant de voir de la Chick-lit si on peut dire comme ça , écrit par un homme , mais je dirai que ça réussi bien au livre.
c'est vraiment très drôle toutes les situations , les réflexions de Julie . les personnages sont donc très attachant aussi.
Ce roman est très bien organisé, dès le début l'auteur sait déjà où il va , c'est pourquoi il nous tiens jusqu'à la fin  pour le dénouement qui nous surprend .
les remerciement à la fin , sont bien différent des autres, on en apprend sur l'auteur , il fait un petit paragraphe par personne qui est très sympa , très sentimental aussi , donc vous l'aurez compris j'ai adoré ce roman vivement la suite en poche.

Quelques citations....

 Je ne sais pas pour vous mais, au début de ma vie, il n'y avait que deux sortes de personnes dans mon univers : celle que j'adorais et celles que je détestais. Mes meilleurs amis et mes pires ennemis. Ceux pour qui je suis prête à tout donner et ceux qui peuvent aller crever. Ensuite on grandit. Entre le noir et le blanc, on découvre le gris. On rencontre ceux qui ne sont pas vraiment des amis mais que l'on aime quand même un peu et ceux que l'on prend pour des proches et qui n'arrêtent pas de vous planter des couteaux dans le dos.

Il faut tout espérer, au risque d’être déçu. Il faut tout éprouver au risque d’être blessé, tout donner au risque d’être volé. Ce qui vaut la peine d’être vécu vous met forcément en danger.

Commentaires

Articles les plus consultés